Paris: 09.70.19.77.60 - Marseille: 04.91.36.11.11

Devenir KINESITHERAPEUTE

Le masseur-kinésithérapeute est un professionnel de santé qui, dans son exercice, utilise, dans un but préventif, curatif ou de rééducation fonctionnelle, les différentes formes de massages, de mobilisations, de mouvements, accompagnés le cas échéant d’applications utilisant divers agents physiques tels que l’eau, la chaleur, l’électricité. Il/Elle évalue les capacités motrices, sensorielles, cognitives et sensitives des patients après prescription médicale du médecin ou du chirurgien.

Description de l’activité :

Le/La kinésithérapeute utilise différentes catégories de technique de soins :

  • Examen clinique, recueil des données et bilan kinésithérapique
  • Massages manuels, mobilisations
  • Gymnastique médicale
  • Exercices thérapeutiques
  • Rééducation neuro-motrice, respiratoire, uro-gynécologique, cardiovasculaire
    Électrothérapie
  • Hydro-balnéothérapie

Public :

Patientèle : toute tranche d’âge.

Lieux d’activité :

  • En cabinet professionnel,
  • Au domicile du patient(libéral)
  • Dans un centre de rééducation,
  • Dans des hôpitaux et autres établissements d’hébergement,
  • Dans des établissements thermaux, centres de thalasso
  • Dans des salles et terrains de sport, complexes sportifs
  • Dans des écoles,
  • Dans des entreprises.

Exigences principales pour exercer le métier

  • Disposer des connaissances médicales, psychologiques et techniques afin d’analyser et de prendre en compte les facteurs physiques, sociaux, cognitifs ou encore environnementaux.
  • Grandes capacités d’analyse, d’observation et de synthèse.
  • Faire preuve de qualités humaines, relationnelles et psychologiques. Il/Elle doit posséder des capacités d’écoute, de dialogue et de patience.
  • Posséder une grande résistance physique et psychologique.

Contraintes du métier :

  • Manutention des malades, manutention de matériel
  • Contraintes posturales : station debout, postures nécessitées par les massages ou l’aide aux mouvements des patients
  • Travail en force
  • Gestes répétitifs
  • Déplacements à l’extérieur si travail au domicile des patients
  • Longues journées de travail si large patientèle

Salaires :

La rémunération de ce métier varie selon le secteur d’activité, le type de structure et l’ancienneté.
-Débutant en salarié : environ 1 700 €
Les salaires dépendent de la région géographique.
-En libéral : à partir de 2500 € net, cela varie en fonction du nombre de patients et il faut également déduire les charges de fonctionnement.

Formation :

Vous pouvez opter pour deux nouvelles voies d’admission dans les études de santé :
Le PASS et la L.A.S. via parcoursup.
La formation dure 5 ans (une année de sélection et 4 ans de préparation en IFMK).
→La voie du PASS
Une licence majeure santé, avec une majorité de cours dans le domaine en santé.
En complément de cette majeure santé, vous devrez choisir une mineure de votre choix (STAPS, Biologie, Droit, Économie, etc.) en fonction des propositions de l’université.
Si vous validez votre première année de licence, vous pouvez candidater en kinésithérapie. Si vous n’êtes pas admis, vous avez la possibilité de poursuivre en deuxième année de l’option choisie et recandidater ensuite en kinésithérapie après au moins une année supplémentaire (en L2 ou L3 par exemple).
→La voie du L.A.S
Une licence d’une autre discipline, par exemple la physique, avec une option « Accès Santé » en kiné. Si vous validez votre année mais sans être admis en kiné, vous pouvez continuer vos études en deuxième année de physique. Si vous validez votre année mais sans être admis en kiné, vous pouvez continuer vos études en deuxième année de physique.
→La voie Biologie et STAPS
Les accès après une première année de biologie ou de STAPS restent ouverts. Ces disciplines donnent de bonnes opportunités pour accéder aux études de santé et kiné. Si vous ne passez pas le cap de la sélection, vous pouvez continuer vos études en deuxième année de ces filières.
A NOTER : il est vivement conseillé, avant de procéder à vos voeux sur Parcoursup, de contacter directement les écoles de kiné (IFMK) afin de savoir si des conventions existent avec certaines universités.

Évolutions possibles :

Le/la kinésithérapeute peut accéder après quelques années d’expérience à une évolution de son métier comme :

  • Cadre de santé ou directeur/rice de soins en milieu hospitalier
  • Spécialisation dans le sport, la kinésithérapie respiratoire, la kinésithérapie équine ou encore la rhumatologie.
  • Spécialisation dans l’ostéopathie : dispense de formations pour le diplôme d’Ostéopathie.

Retrouvez d’autres métiers similaires

Devenir CHEF DE PROJET COMMUNICATION

Voir plus…

Devenir RESPONSABLE ÉVÈNEMENTIEL

Voir plus…

Devenir JOURNALISTE 

Voir plus…

Nous vous accompagnons dans votre bilan d’orientation

Bilan d’orientation

Prendre rendez-vous

Télécharger la brochure

Inscrivez-vous

à une de nos formations

Guidéo Paris

25 rue Ginoux

75015 Paris

09.70.19.77.60

Lun - Ven 9.00 - 17.00

Guidéo Marseille

Pavillon 5, CHU Ste Marguerite

270 bld Ste Marguerite

13009 Marseille

04.91.36.11.11

Lun - Ven 9.00 - 15.00